Le rôle du parrain et de la marraine :
Le parrain et la marraine sont intimement liés au baptême et leur existence apparait dès le début des communautés chrétiennes, lorsque les croyants étaient persécutés et que l’espérance de vie était beaucoup plus réduite qu’elle ne l’est aujourd’hui. Ils avaient pour mission d’accompagner le catéchumène (adulte) dans sa préparation au baptême et de le protéger des tentations du monde en veillant sur lui et en lui offrant un modèle de droiture et de foi en Jésus Christ, fils de Dieu.
Aujourd’hui encore, les parrains et marraines sont beaucoup plus que des représentants de la communauté chrétienne. Pendant la cérémonie du baptême, on les invite à participer à la vie de foi de l’enfant et à s’engager à soutenir les parents dans l’éducation de l’enfant dans la foi catholique
Beaucoup de catholiques considèrent que le baptême n’est qu’une formalité sociale et religieuse à remplir, parce qu’il est resté une tradition familiale.
Le rôle du parrain et de la marraine est clairement défini dans la liturgie du baptême lorsque le célébrant s’adresse à eux en disant :
« Vous qui avez accepté d’être parrain et marraine de cet (ces) enfant(s), vous devrez aider les parents à exercer leur responsabilité (éduquer dans la foi et apprendre à garder les commandements pour qu’il(s) aime(nt) Dieu et leur prochain comme le Christ nous l’a enseigné »

Le choix du parrain et de la marraine :
Ce que l’Église demande en tout premier lieu pou être parrain ou marraine, c’est d’être croyant, c’est à dire d’être soi-même baptisé. Afin d’accompagner l’enfant dans son initiation chrétienne au coté des parents, elle attend du parrain et/ou de la marraine qu’ils aient eux-même terminé cette initiation. Celle-ci est sanctionnée par les trois sacrements que sont le baptême, l’Eucharistie et la Confirmation. Un accompagnement dans la vie et dans la vie de foi demande une certaine maturité humaine aussi l’âge minimum de 16 ans est requis.
Dans tous les cas, prenez le temps d’en discuter entre parents et futurs parrain et marraine ainsi qu’avec le prêtre de la paroisse.
L’Église catholique demande qu’il y ait au-moins un parrain ou une marraine. Avoir les deux, même si ils sont souhaités, n’est pas une obligation.

 



Contactez l'auteur à jsfab@neuf.fr
http://jsweb.mnid.eu